Les candidats finalistes

Elise, L3 Agronomie et Agroalimentaire (SciNaPSE – Nantes)
  • Les raisons qui m’ont poussé à participer à ce concours :

J’ai choisi de participer au concours Jeunes & Sciences dans un premier temps car je ne connaissais pas le monde de la vulgarisation scientifique et que je voulais le découvrir.

C’est également l‘occasion de se confronter à d’autres étudiants dans un concours et de rencontrer des professionnels afin d’échanger autour de la médiation scientifique.

C’est aussi une satisfaction personnelle d’être candidate à un tel concours, car même si je représente une association et espère pouvoir renforcer les liens avec les membres de SciNaPSE, c’est aussi le moyen d’être reconnu par des professionnels pour mon travail.

 

  • Ce que j’espère tirer du concours :

Suite à ce concours, j’espère gagner de la confiance en moi pour pouvoir prendre la parole en public. J’espère aussi pouvoir améliorer ma démarche scientifique en comprenant bien mon sujet et en l’exposant de manière claire au public.

J’espère aussi que ce concours sera l’occasion pour le réseau de l’AFNEUS d’être plus présents dans le monde de la médiation scientifique et de pouvoir mener une seconde édition du concours Jeunes & Sciences afin de l’implanter comme événement phare du réseau.

                                                                                                                                                                                                                

Lucille, M2 BioMANE (CENS – Nancy)
  • Les raisons qui m’ont poussé à participer à ce concours :

J’ai participé à ce concours pour découvrir de nouveaux sujets, hors de mon domaine de compétences, et pour me lancer le défi de comprendre ET faire comprendre un sujet que je ne maîtrisais pas forcément. De plus, la vulgarisation est un excellent moyen d’ouvrir les portes des sciences aux plus jeunes générations, et de leur donner envie de s’y intéresser, ce qui est important à mes yeux. C’est pour cela que je me suis engagée dans ce concours, pour ouvrir les portes des sciences aux plus jeunes et pour aider au développement de la vulgarisation scientifique.

 

  • Ce que j’espère tirer du concours :

J’espère tirer de ce concours de très belles rencontres, mais aussi de développer ma curiosité vers des sujets auxquels je n’aurais jamais pensé auparavant, en particulier les maths et la physique. Et bien sûr, j’espère donner envie aux gens de s’intéresser aux sciences.

                                                                                                                                                                                                                

Andéol, L3 Biologie des Organismes et des Populations (AssESciB, Brest)
  • Les raisons qui m’ont poussé à participer à ce concours :

Durant mes précédentes années d’étude en fac, j’ai pu observer qu’on nous apprend beaucoup de choses, parfois passionnantes, mais on ne nous montre jamais comment les retranscrire. Comment les partager au plus grand nombre de personnes. Parce qu’il n’est pas intuitif d’expliquer la notion de gènes à mon petit frère, ou la perturbation du cycle du carbone à ma mère.

Pourtant, les gènes sont le sujet de nombreux problèmes d’actualités, et cette perturbation du cycle du carbone est au cœur des catastrophes écologiques à venir.

Il me parait donc indispensable de savoir expliquer ce qu’on apprend, c’est pourquoi je me suis inscrit à ce concours.

                                                                                                                                                                                                                

Gaëlle, L3 Biologie parcours écologie des populations (APUS – Poitiers)
  • Les raisons qui m’ont poussé à participer à ce concours :

La curiosité est loin d’être un mauvais défaut, au contraire !! C’est une qualité essentielle pour avancer et apprendre. J’aime répondre aux questions des plus curieux dans un domaine où je peux partager ce que je connais, tout comme en apprendre des autres. C’est également la curiosité qui m’a poussé à m’inscrire pour ce concours.

 

  • Ce que j’espère tirer du concours :

Le domaine des sciences intéresse de plus en plus de monde. Malheureusement sans vulgarisation scientifique il n’est pas toujours facile de comprendre. “Un bon scientifique n’est pas forcément un bon vulgarisateur” c’est ce que m’a appris un chercheur de l’Université. Grâce à ce concours j’espère évoluer vers une pédagogie plus intéressante et efficace mais avant tout rencontrer d’autres étudiants passionnés.

                                                                                                                                                                                                                

Yanis, M2 Neurosciences et Signalisation Cellulaire (iGEM Evry Genopole, Evry)
  • Les raisons qui m’ont poussé à participer à ce concours :

J’ai tenu à participer à ce concours avant tout parce que j’estime qu’il est du devoir d’un scientifique de participer à l’enseignement et la vulgarisation de ces travaux de recherche. En effet, il existe aujourd’hui une véritable barrière entre les scientifiques et la population, causée par le manque de communication autour des sciences et notamment de leur complexité. Cela peut paraître anodin, mais ce manque d’informations peut être l’origine de théories conspirationnistes qui ont un véritable effet dévastateur. Cette réaction de la société n’est en réalité qu’un appel à l’information qui doit venir des scientifiques. La population doit être informée des travaux de recherche, des avancées et cela indépendamment de leur niveau d’étude. Si la science est la recherche de la compréhension du monde qui nous entoure, elle doit être aussi sa propre compréhension par la population. Ce sont pour toutes ces raisons que j’ai souhaité participer à ce concours qu’est Jeunes & Sciences, en un mot, pour la promotion de la vulgarisation scientifique.

 

  • Ce que j’espère tirer du concours :

Je n’ai pas d’attentes particulières pour moi-même à l’issue de ce concours. Tout ce que j’espère en tirer c’est, pour la science, une démarche de démocratisation et d’information. Passionné de pédagogie, participer à ce concours me suffit amplement. Si le public est satisfait de ma prestation, je ne peux rien exiger de plus.

 

  • Autre chose que j’aimerais dire et présenter :

Je souhaite bonne chance à tous les candidats et j’espère de tout cœur que notre démarche touchera le public et plus encore pour la science.